Bien choisir son vélo électrique

Voilà, c’est décidé, vous allez vous (re)mettre au vélo électrique, mais encore faut-il savoir quel modèle choisir. Fonctionnement, batterie, moteur, assistance, cadre… les conseils de Newteon pour bien choisir son vélo électrique.
 

Qu'est-ce qu'un vélo à assistance électrique ?

Un vélo à assistance électrique ou VAE est un vélo classique auquel on ajoute un moteur (situé dans la roue avant ou arrière ou directement sur le pédalier selon les systèmes une batterie), une batterie (située le plus souvent sur le cadre du vélo ou sous le porte bagage) et « un cadran de commande », amovible ou fixe, situé sur le guidon.
 

Que dit la législation française sur les vélos électriques ?

Les principales informations à connaitre concernant la législation française sur les VAE sont les suivantes :

  • la vitesse maximale permise par l’assistance est de 25km/h ;
  • la puissance électrique maximale du moteur est de 250W ;
  • le moteur ne doit être qu'une assistance au pédalage, pour qu'il fonctionne, l'utilisateur doit donc pédaler ;
  • pour circuler sur la route le véhicule doit être homologué.

Quel usage ?

La première question à se poser est celle de l’usage qu’on aura de son vélo. S’agit-il d’aller au travail tous les jours ? D’aller faire les courses ?  De partir en ballade le week-end ? Et sur le trajet envisagé, y’a-t-il des côtes ? Sont-elles raides ?
 
Ainsi selon la fréquence de l’utilisation du vélo, la distance qui sera effectuée à chaque sortie et les dénivelées rencontrées, on pourra déterminer avec précision quel type d’assistance sera la plus adaptée, et quelle capacité de batterie sera nécessaire.
 

Quel style ?

Ensuite vient la question du style du vélo. Voudra-t-on un vélo orienté tout-terrain, un cadre droit avec un guidon plat, ou un cadre typé ville qui permet de monter facilement en selle ? Contrairement à une idée reçue, les vélos à cadre droit sont autant prisés par les femmes que par les hommes qui aiment les longues sorties à vélo (randonnée, ballade au long cours…). De leur côté les vélos à cadre ville sont recherchés autant par les citadins que les citadines car ils s’avèrent très faciles à utiliser en ville : monter et descendre du vélo se fait facilement, même avec un sac en bandoulière et l’enfant sur le siège bébé.
 
Donc, ce n’est pas parce que vous êtes un homme que vous ne devez pas regarder les vélos de ville, si votre usage est essentiellement urbain. Après tout, vous avez vous aussi droit au confort, non ? Et si vous aimez rouler longtemps, que vous appréciez les vélos rigides et que vous êtes une femme… vous savez déjà que le cadre droit est celui qui vous va le mieux !
 

Quelle assistance ?

Venons-en maintenant à ce qui fait un VAE : son moteur et son type d’assistance. C'est là que la question des dénivelées prend tout son sens : si votre zone d’évolution est relativement plane, pas de problèmes, la totalité des vélos du catalogue vous ira.
 
En revanche, si vous votre trajet compte de nombreuses côtes, avec des pentes à 7% ou plus, il vous faudra un moteur puissant allié à une bonne transmission.
 
Aller plus loin : les différents types d'assistance
 

Quelle batterie ?

Si la majeure partie des vélos proposent désormais du lithium-ion, encore faut-il savoir quelle capacité choisir en fonction de ses besoins. Pour connaitre la capacité d’une batterie, le calcul est simple et il suffit de multiplier la tension par l’ampérage. Aussi, une batterie 36 V 10Ah aura 360 Wh de capacité.
 
Plus celle-ci sera grande, plus l’autonomie théorique de votre vélo électrique sera importante.
 
Aller plus loin : la batterie d'un vélo électrique
 

La transmission de vitesses : mécanique, intégré ou variateur ?

 
Le rôle de la transmission est de vous permettre de tourner les jambes à une vitesse confortable pour vous : si vous tournez trop vite vous allez vous fatiguer, si vous tournez trop lentement vous allez devoir appuyer plus fort sur les pédales.
 
La transmission de vitesse avec un dérailleur classique (pignons apparents) vous permet de ne pas perdre de rendement lors de votre passage de vitesse, si vous avez une conduite sportive ou que vous souhaitez utiliser votre vélo électrique en dehors de la ville, ce système est surement le plus approprié. Le nombre de pignons (entre 7 et 10 selon les modèles) permet des changements de vitesse (et donc de cadence de pédalage) plus ou moins réguliers.
La transmission de vitesse par moyeu se fait principalement avec le système Shimano Nexus 3, 7 ou 8 (aucune incidence au niveau de la qualité, il s'agit du nombre de vitesses que vous pouvez passer). Si vous comptez circuler en ville, nous vous conseillons ce type de système qui vous permet de passer vos vitesses à l'arrêt (feux rouge, stop, etc.) et qui réduit de quasiment 100% le risque de déraillement.
 
Enfin il existe aussi la transmission par variateur. Ici, pas de « nombre de vitesses », tout se fait sans a-coup, de façon très fluide. Ce système présente les avantages de la transmission mécanique (plage de développement large, changement rapide même dans l’effort) et de la transmission intégrée (changement à l’arrêt, pas de déraillement de chaine). Et pour un confort ultime, il existe en version automatique : vous choisissez la cadence de pédalage que vous voulez, et le vélo s’adapte tout seul pour vous y maintenir autant que possible !
 
Maintenant que vous avez toutes ces informations, il ne vous reste plus qu'à choisir le modèle qui vous conviendra le mieux et à venir l'essayer en magasin !
 

Partager


A lire également